Unis face au COVID-19

Un engagement international commun pour protéger les institutions de microfinance et leurs clients pendant la crise sanitaire COVID-19

Après plusieurs mois de mise en œuvre de mesures sanitaires urgentes dans le monde entier, nous pouvons affirmer avec confidence que la crise sanitaire du COVID-19 a transformé nos sociétés et nos modèles économiques.

A ce jour, il est difficile de connaître l’ampleur des conséquences de la crise, mais nous pouvons certainement affirmer que la crise touchera en premier lieu les populations les plus vulnérables. Ainsi, la crise du COVID-19 n’a pas épargné le secteur de la microfinance, où les acteurs doivent maintenant trouver des solutions mais aussi saisir les nouvelles opportunités qui se présentent en cette période extraordinaire afin de surmonter non seulement les effets sanitaires et économiques, mais aussi pour protéger les populations les plus fragiles.

Dans le but d’accroître la transparence et de partager les meilleures pratiques existantes, un groupe d’instruments d’investissement en microfinance et d’acteurs de la microfinance ont joint leurs efforts pour établir une ligne directrice commune afin de répondre à la crise de manière concertée et responsable. Ainsi, 25 signataires ont rejoint l’initiative de la Fondation Grameen Crédit Agricole et ont établi un engagement collectif intitulé « Principes clés pour protéger les institutions de microfinance et leurs clients dans la crise du COVID-19 », qui établit des règles générales pour les prêteurs et autres parties prenantes afin de mieux soutenir les institutions de microfinance et les clientèles fragiles pendant la crise.

Cet engagement commun repose sur le regroupement des informations, analyses et anticipations existantes, ainsi que sur la mise en œuvre concertée de décisions collectives. En effet, les signataires ont convenu de coordonner leurs expériences sur les politiques, leur assistance technique et leurs ressources afin de soutenir au mieux les institutions de microfinance face à la crise. A cet égard, l’engagement vise à protéger les institutions de microfinance et leurs clients et à garantir à ces derniers un accès continu au financement dans les meilleures conditions possibles, tout en veillant au bien-être des clients et du personnel.

Le gage commun n’est ni un document juridique contraignant ni un document figé. Il vise avant tout à partager les diverses expériences des acteurs de la microfinance afin de fournir de meilleures solutions adaptées. Ce dernier peut être adapté et amélioré si nécessaire en fonction de l’évolution de la situation.

Enfin, les signataires invitent d’autres parties prenantes à se joindre à cette initiative commune et engagée. La coordination des efforts des acteurs privés, publics et solidaires est essentielle pour l’évolution globale et le soutien aux actions des institutions de microfinance. Il est également essentiel de renforcer l’impact de l’inclusion financière dans la lutte contre la pauvreté en cette période sans précédent.

 

Consultez ici le texte complet de l’engagement collectif

Signataires de l’engagement international