La réalité imminente de la migration climatique et les défis de l’Union européenne / Luxembourg

28 novembre 2018 à la BGL BNP Paribas (Kirchberg-Luxembourg)

L’Union européenne et le reste du monde doivent aujourd’hui faire face à une augmentation de la température de +1,12 degrés centigrades depuis la révolution préindustrielle de 1880. Cette augmentation a déjà un impact cataclysmique sur la planète avec les 17 températures annuelles les plus chaudes enregistrées sur la planète au cours des 20 dernières années. Cela a eu pour conséquence des conditions météorologiques extrêmes sans précédent qui ont affecté la planète, avec des températures excessives, des sécheresses et des inondations qui ont touché presque tous les pays de la planète.

Dans un rapport historique intitulé Groundswell 2017, la Banque mondiale a évalué la probable « migration climatique » qui se produira d’ici 2050. 143 millions de réfugiés climatiques originaires d’Afrique (86 m), d’Asie du Sud (40 m) et d’Amérique latine (17 m) sont mis à «bouger» en raison de ces impacts météorologiques extrêmes.

La probabilité qu’un grand nombre d’entre eux se retrouvent dans l’Union européenne riche en eau ne peut pas être écartée et les stratèges doivent se préparer à cette éventualité avec des «stratégies d’investissement durable proactives».

 

Plus d’informations en cliquant ici

© Geof Wilson

En partenariat avec: