Le rapport semestriel au 30/09/2017 est en ligne!

 

Le rapport semestriel non révisé du LMDF couvre la période d’avril à septembre 2017. Dans cette édition, nous avons décidé de nous concentrer sur l’opinion de nos investisseurs, qui représentent le nombre croissant de ceux qui regardent au-delà des rendements financiers et qui cherchent également à aligner leurs investissements avec leurs valeurs et principes.

Conformément à sa mission, le Fonds a révisé sa stratégie et l’accent a été mis sur les petites institutions de microfinance dites Tier 3, sur l’expansion géographique, en particulier en Asie, et sur la mise en place de produits financiers plus attractifs. Ce semestre, le portefeuille de microfinance du fonds a progressé de 6% pour atteindre EUR 21,9 millions. Le niveau de liquidité s’est également stabilisé depuis la mise en œuvre de la stratégie révisée et a commencé à diminuer. Des efforts significatifs ont été faits dans l’extension du modèle de levée de fonds, notamment pour les investisseurs de la Classe C totalisant 29% de la VNI (26% à fin mars 2017). Les actions de Classe C bénéficient d’une protection de risques de la part des classes A et Abis. Les actions d’ADA ont été converties en actions Abis lors du lancement de la nouvelle classe d’actions.

LMDF travaille actuellement sur sa deuxième édition du Social Performance Report, un rapport qui permettra au Fonds d’identifier ses forces et ses faiblesses dans la mise en œuvre de sa vision et de sa mission, et de mesurer ainsi ses résultats.

L’excès de liquidité continue d’avoir un impact négatif sur le fonds. L’une des priorités stratégiques est d’améliorer l’efficacité opérationnelle du LMDF. Le TER a considérablement diminué de 3,2% à 2,6% (annualisé) au cours de cette période. Cette baisse est due au niveau élevé de liquidité qui a entraîné une baisse de la rémunération du conseiller en investissement (rémunéré sur base des investissements en microfinance) et l’absence de pertes significatives sur le portefeuille. Le rendement net était de 1,0% pour la classe A, 0,6% pour la classe Abis, 0,8% pour la classe C et 1,4% pour la classe B. Ceci se compare à -0,2% de l’indice actuel de la dette de microfinance pour la même période (SMX Symbiotics Euro).

Lisez ou téléchargez le rapport ici