Le processus de la performance sociale

Notre compréhension de la performance sociale est la mesure dans laquelle nos entités traduisent leur vision et leur mission dans leurs opérations, dans leur prise de décisions quotidiennes et dans l’impact qu’elles atteignent finalement sur le terrain.

C’est pour cela que :
– LMDF collabore avec une association sans but lucratif en tant que conseiller en investissements, qui assure en profondeur l’analyse de la performance sociale ;
– La structure de gouvernance du Fonds donne des droits spéciaux en matière de gouvernance aux investisseurs prenant en charge le premier impact ;
– Le développement d’un outil détaillé et une due diligence raisonnable pour couvrir à la fois les dimensions financières et sociales

Mesurer les résultats

Début 2015, le LMDF a publié un rapport analysant en détail si l’impact de notre portefeuille d’investissement est à la hauteur de nos objectifs.

Bien que cela fut un défi méthodologique, le rapport couvre huit indicateurs dans deux domaines :
– l’étendue de l’accent mis par le Fonds sur la pauvreté et l’exclusion ;
– la qualité des services que les institutions de microfinance offrent à leurs clients ainsi que leur comportement responsable par rapport à ces derniers et à leur personnel.

Les résultats sont encourageants. LMDF a une forte performance concernant son accent sur la pauvreté, à la fois en termes de pays où nous sommes actifs, mais aussi les IMF que nous avons choisi de financer.

Le financement de petites exploitations d’agriculture et des femmes est relativement élevé par rapport à d’autres fonds d’investissement en microfinance. Les IMF dans le portefeuille du Fonds offrent une vaste gamme de services, qu’elles fournissent efficacement. La plupart des institutions souscrivent aux principes de protection des clients, un ensemble de nouvelles normes en matière de microfinance établissent ce qui constitue un traitement juste et équitable des clients.

Investir dans LMDF